Le développement durable comme argument de vente ?

Chez 3M c'est un peu comme Staedlter. On ne fait rien de mal, mais bon, on n'est pas non plus hyper proactif. Enfin si "On est très sensible à l'écologie, on trie nos papier".

Chez JM Bruneau c'est pas mal du tout. Ils rentrent de plus en plus de références écologiques que ça soit dans la papeterie ou les produits d'entretien, ils ont aussi des produits commerce équitable. Ils sont partenaire du WWF et de Solidarmonde. Si j'approuve la démarche, et je félicite l'initiative, je vous conseille néanmoins de garder un oeil critique. Au début, ils étaient du genre à vous dire.... "Achetez mon bidon de 5 litres c'est plus écologiques" alors qu'a l'intérieur il y avait un produit hyper dégueu. Mais bon ! Ils vont dans le bon sens, et ça me fait plaisir.

Chez Uniball, ils ont des beaux feutres fins, fait à 80% à partir de matière recyclée et rechargeable.

bref, Le commerce équitable, ça doit commencer dans notre ville, notre village, en achetant ses légumes et ses fruits aux producteurs locaux plutôt qu'au supermarché. En plus, ils sont moins chers, en général...Certes, svt terreux et non calibrés, mais entre un bon navet bien terreux, un poireau arraché la veille du marché, une carrotte non décapée au "karcher" et des légumes emballés sous cellophane, venus d'on ne sait d'où, et vendu "la peau des fesses", vous choisissez quoi, vous ?

Les commentaires sont fermés.