Jardine-moi ma ville

Il est facile de donner des exemples de cultures qui vivent encore très proches avec la nature, beaucoup moins facile de proposer des solutions pour réintroduire la nature dans des cultures « modernes » éloignées de la terre. Somme toute, plus facile de critiquer notre modèle que de proposer des solutions pour l’améliorer.

Essayons-nous tout de même à l’exercice… Le concept de « ville fertile » ou ville nature est un pas vers la réintégration et donc la sensibilisation de fait de la population urbaine. Mais une réelle sensibilité à la nature et à ses bienfaits passe par une action en faveur de la nature. Le citadin doit être acteur de sa nature, il ne doit pas passivement admirer un verdissement de la ville.

ville-jardin.JPGL’idée de jardins et de vergers sociaux est en train de faire son chemin. Qu’est-ce qu’un jardin social ? L’idée est de faire des potagers et des vergers en ville. Vous me dire « Mais cela existe déjà, les gens cultivent de petits potagers ». Oui mais :

- Ce sont de petits potagers, et tout le monde sait qu’en ville, l’espace est cher et plébiscité par l’immobilier

- Ce sont des potagers individuels

Le but des jardins potagers est double : réintroduire la nature vivrière et la biodiversité en ville mais aussi, en un moment de crise où se nourrir n’a jamais coûté aussi cher, de développer une microagriculture dans l’intérêt général. Le principe est simple : sur un terrain municipal, il s’agit de développer des potagers et des vergers parrainés par un nombre donné de familles sur la commune qui peuvent venir, le moment donné, récolter un panier du potager ou verger gratuitement. Les familles sont choisies sur la base de leur motivation pour venir entretenir le potager avec l’aide d’un agent municipal. En fonction du surplus une fois que les familles ont récolté leur panier, les fruits et légumes peuvent être revendus à des tarifs préférentiels à une AMAP ou transformés, toujours dans le cadre de partenariats.

Alors que la ville se résume pour certains à la solitude et au béton, les potagers sociaux proposent de transformer le paysage urbain en rendant le citadin acteur, de créer du lien au sein d’une communauté autour d’un projet écologique et solidaire.

Les commentaires sont fermés.