Connaissez-vous les Yupiks ?

Les Yupiks sont une communauté du peuple Inuit, venant d’une descendance différente, la descendance thuléenne. Question piège, certes, mais qui montre bien la méconnaissance qui entour les peuples autochtones aujourd’hui, qu’il s’agisse de leur nom, de leur fonctionnement, de leurs valeurs … Les Inuits ont vécu une histoire tristement similaire aux autres peuples dont les terres ont été colonisées. Je ne vais pas revenir sur ce point car les conséquences de la colonisation sont aujourd’hui connues de tous : violence, acculturation, épidémies liées à des microbes importés, alcool, privation de terre etc. Le combat mené contre cette colonisation, pour la survie d’une certaine culture inuit a abouti à la création du Nunavut, nouveau territoire canadien que beaucoup d’Inuits Canadiens conçoivent comme leur patrie, et la création du Kativik, administration Inuit dans la région de Nunavik. La culture inuit s’est transformée au contact des colons : l’arme à feu a par exemple profondément modifié les techniques de chasse, l’écriture a été introduite de manière forcée dans une culture de tradition orale …

La culture inuit s’est adaptée et à survécu à la colonisation. Mais pourra-t-elle survivre aux conséquences de la consommation inconsidérée ? Aux premières loges d’un changement climatique inédit, leurs modes de vie sont plus menacés que jamais. Les chasseurs font face à des conditions météorologiques sans précédent, la pêche dite « blanche » (sur glace) est rendue impossible par des conditions trop extrêmes (glace trop épaisse en hiver, trop fine et instable au printemps), certains se retrouvent prisonniers de leurs morceaux d’île, isolés du monde, la biodiversité s’effritent et les espèces les plus communes sur lesquelles reposent l’alimentation des Inuits disparaissent.

Alors même que ces menaces deviennent de plus en plus présentes, la région est convoitée par les compagnies pétrolières pour les ressources insoupçonnées de ses mers. Comme si les changements auxquels fait face la population n’importaient absolument pas : allons prendre dans la région la plus touchée par le changement climatique de quoi aggraver encore un peu plus la situation !

Les commentaires sont fermés.